Analyse de rentabilité

L'analyse de rentabilité est le document central du cycle de vie d'un projet ou d'un programme. La raison de la définition d'un cycle de vie avec des phases, des tranches et/ou des étapes est de permettre de prendre des décisions go no-go éclairées pour empêcher le gaspillage d'investissement.

Ces décisions sont principalement fondées sur la viabilité de l'analyse de rentabilité.

  • Contexte
  • Cette section initiale explique le contexte du projet ou du programme. Toutes les hypothèses formulées dans la préparation de l'analyse de rentabilité sont documentées ici, ainsi que les contraintes et les dépendances avec d'autres projets ou programmes. Toute incidence que ce travail a sur d'autres projets ou programmes doit également être notée.

  • Résumé du projet ou du programme
  • Tous les aspects de l'exécution du projet ou du programme sont résumés à un niveau suffisant pour permettre de comprendre la justification du travail.

  • Le sommaire comporte généralement :

    • La portée : un résumé des objectifs, en termes de réalisations, de résultats et d'avantages selon le cas;
    • L'ordonnancement : l'ordonnancement de haut niveau avec des dates de début et de fin pour les principales sections du travail telles que les phases, tranches, étapes ou projets au sein d'un programme;
    • Le financement : arrangements de financement et flux de trésorerie récapitulatifs;
    • Les risques : risques majeurs et profil de risque global;
    • Les ressources : sources de ressources, ententes contractuelles, sommaires des quantités;
    • Le changement : envergure et portée des changements requis;
    • Les intervenants : principaux supporteurs et opposants.
  • Justification
  • C'est la section clé. Elle pèse les avantages du travail et l'investissement nécessaire pour les atteindre. Dans ce contexte, les termes avantages et investissement peuvent être interprétés en termes généraux.

  • La justification la plus simple est purement financière. Si les avantages ont une certaine valeur en espèces et le coût d'investissement est moindre, alors le travail peut être justifié.

  • Cependant, la justification n'est souvent pas si simple. Un projet ou un programme doit équilibrer l'investissement en termes de risques pris; il peut être nécessaire d'envisager des coûts écologiques. Les avantages immatériels peuvent nécessiter des évaluations complexes. Il se peut simplement que l'option « ne rien faire » ait des conséquences inacceptables.

     

L'une des parties délicates de la rédaction d'une analyse de rentabilité est de savoir où placer toutes les informations. Par exemple, où placer :

  • une contrainte probable : dans des hypothèses ou des contraintes?
  • une incertitude concernant le financement : dans la section des finances ou du risque?
  • une référence à un autre projet qui affecte les avantages : en dépendance ou dans la section de changement?

Dans l'ébauche de l'analyse de rentabilité, cela n'a que peu d'importance tant que toutes les informations sont là quelque part. En ce qui concerne l'analyse de rentabilité, le document résume d'autres documents plus détaillés. La répartition des informations dans l'analyse de rentabilité doit donc refléter ces documents détaillés. Par exemple, tout élément dérivé du registre des risques doit être résumé dans la section des risques de l'analyse de rentabilité, et ainsi de suite.

 

Merci à la SMaP pour la traduction.

SHARE THIS PAGE
No history has been recorded.

Analyse de rentabilité

Retour au sommet