Compétences interpersonnelles

Lorsque les complexités du comportement humain sont subdivisées en fonctions distinctes, elle peut devenir inévitablement quelque peu artificielle et théorique. Mais les parrains, les gestionnaires et les membres de l’équipe P3 doivent comprendre les mécanismes par lesquels les gens se rapportent et interagissent avec d’autres personnes. Des modèles simples tels que ceux référencés dans cette section sont un point de départ utile pour chaque individu comme ils construisent leur propre ensemble de compétences interpersonnelles.

La roue ci-dessous montre les sept compétences interpersonnelles couvertes par Praxis. Elles peuvent être librement classées dans celles qui sont principalement axées sur l’équipe et celles qui sont principalement axées sur les intervenants.Une roue de compétences interpersonnelles dans la gestion de projet, de programme et de portefeuille

La roue prend le gestionnaire P3 comme point de départ, donc le leadership apparaît au sommet.

Un gestionnaire doit diriger et motiver l’équipe de direction et les équipes de réalisation, et ce, à travers un leadership visionnaire (s’assurer que les gens sont dédiés aux objectifs du travail) et un leadership managérial (délégation de travail et développement du travail d’équipe).

Le gestionnaire doit également diriger la communauté des intervenants, qui ne forment pas collectivement une équipe et à qui la délégation est rarement appropriée. Lorsqu’il s’agit des intervenants, l’influence et la négociation sont plus pertinentes. Si les intervenants sont particulièrement âgés ou essentiels à la réalisation des objectifs, le gestionnaire P3 fera appel inévitablement à l’appui du parrain.

Qu’il s’agisse de déléguer un travail à une équipe ou d’influencer les intervenants, le conflit se produit inévitablement sous une forme ou une autre. Le gestionnaire doit avoir des compétences en gestion des conflits, peu importe à quel point ses autres compétences interpersonnelles peuvent être bien affinées.

Naturellement, la communication est au cœur de toutes les interactions humaines.

Si un gestionnaire applique ces compétences avec professionnalisme et dans un cadre éthique, il engendre la confiance et le respect.

Les principes fondamentaux des compétences interpersonnelles ne varient pas selon les projets, les programmes et les portefeuilles. Cependant, le contexte et les structures organisationnelles changent et cela conduit à des défis différents et à des accents différents dans leur application.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci à la SMaP pour la traduction.

SHARE THIS PAGE
No history has been recorded.

Compétences interpersonnelles

Retour au sommet