Berlo

David Berlo a établi sa théorie de la communication en 19601, elle porte aussi le nom “Modèle SMRC” acronyme de ses quatre éléments: source, message, canal et récepteur.

 

berlo's model

 

  • Source
  • Toute communication a une source : un individu, un groupe ou une organisation. Le codage du message par la source est influencé par plusieurs facteurs, notamment : compétence à communiquer, l’attitude de la source envers l’audience, la connaissance du contenu du message, le cadre social et culturel.

  • Message
    Le message doit être encodé sans dénaturer le contenu. Le contenu est ce qui est communiqué de façon intentionnelle ou non. Les éléments de communication comprennent, par exemple, le discours, le langage corporel et les documents faisant partie d’une présentation. Le traitement de la communication peut être grave ou léger, formel ou informel et doit être en adéquation avec la façon dont la source veut que le récepteur interprète le message.

    Les messages doivent être structuré afin que la multiplicité des couches du message soit transmise logiquement et de façon cumulative et codé dans un langage que le récepteur comprendra.

  • Canal
    Les canaux se rapportent aux cinq sens de l’être humain et nous rappellent qu’un message ne se résume pas aux mots que l’on entend. La communication dans un environnement P3 se concentre sur le visuel et l’auditif (e-mail, présentations, bulletins, podcasts, videos conférences) et rarement inclue rarement l’odorat, le goût et le toucher.
  • Récepteur
    Le récepteur est l’individu, le groupe ou l’organisation a qui de message est destiné. Il décode le message en étant soumis aux mêmes facteurs ayant influencé l’encodage.

Ce modèle développe des idées au sujet de la communication qui furent initialement proposées par Aristote il y a plus de 2300 ans. Aristote a observé que le récepteur détient les clefs d’une communication efficace. Le modèle de Berlo n’inclus pas de mécanisme de retour d’information mais suggère l’intérêt d’intervertir les rôles source et récepteur et rediffuser le message en sens inverse afin de confirmer sa compréhension.

Aristote se concentrait sur le récepteur. Dans la plupart des situations, la source est l’équipe de management P3 et les récepteurs les parties prenantes, d’où l’importance de la compréhension de besoins des parties prenantes. C’est lorsque l’équipe de management P3 comprend les parties prenantes qu’elle peut au mieux choisir l’encodage du message et les canaux de communication. Sans communication efficace entre le management et les parties prenantes il est difficile d’envisager le succès d’un projet ou programme. Une attention particulière, surtout lorsque les influences culturelles et sociales sont fortes, doit être portée sur la planification de la communication.

 

  1. Berlo, D. (1960). The process of communication: an introduction to theory and practice, Holt, Reinhart and Winston, New York.

 

Merci à Wei Square pour la traduction.

SHARE THIS PAGE
24th July 2014Link to Italian page added

Berlo

Retour au sommet