Nonaka et Takeuchi

Ikujiro Nonaka et Hirotaka Takeuchi ont exposé leur modèle de spirale de la gestion des connaissances en 19951.

Parfois connu comme le « modèle SECI », le modèle aborde les liens entre les connaissances tacites et explicites, et illustre la façon dont la connaissance est élargie et améliorée à travers le processus de conversion de la connaissance tacite à la connaissance explicite et inversement.

 

 

  • Socialisation
  • Les connaissances tacites sont détenues par des individus et sont constamment renforcées par leurs expériences. La socialisation est le partage des connaissances tacites par la communication et l'expérience partagée. Cela doit se produire chaque fois qu'une équipe de gestion P3 se rencontre et est également un facteur clé dans la relation entre le gestionnaire et le parrain.

  • En dehors de la gestion quotidienne des projets et programmes individuels, une organisation peut promouvoir le processus de partage de l'information tacite à travers les communautés de pratique ou de soutien à l'encadrement et le mentorat.

  • Externalisation
  • Les connaissances tacites sont converties en connaissances explicites en développant des modèles et en décrivant des concepts. En effet, c'est ce que Praxis et d'autres guides font en documentant les connaissances tacites dans une forme physique lisible. Cette connaissance explicite et parfois théorique forme une base pour la création de nouvelles connaissances.

  • Combinaison
  • Lorsque la connaissance est explicite, elle peut être combinée. Encore une fois, Praxis est un bon exemple de cette combinaison. Elle collecte la connaissance explicite à partir d'une variété de sources publiées, y compris les connaissances, méthodes, cadres de compétences et modèles de maturité de capacité d’organismes de gestion de projet et les combine en quelque chose qui, espérons-le, est supérieur à la somme de ses parties.

  • Internalisation
  • Cela se produit lorsque l'individu comprend les connaissances explicites et cela devient une partie de son comportement normal. Cela renforce la capacité de l'individu à développer de nouvelles connaissances tacites qui revient alors au principe de la socialisation.


La spirale dans le modèle indique que chaque fois que la connaissance fait le tour de cette boucle, elle est élargie et améliorée. Cela incarne le principe de Praxis comme un cadre ouvert qui évolue grâce à des contributions de la communauté P3M.

 

  1. Nonaka, I; Takeuchi, H (1995), The knowledge creating company : how Japanese companies create the dynamics of innovation, Oxford University Press, New York

 

Merci à la SMaP pour la traduction.

SHARE THIS PAGE
No history has been recorded.

Nonaka et Takeuchi

Retour au sommet