Graphe potentiel-tâches

C’est la représentation originale d’un graphe, aujourd’hui la méthode MPM (Méthode des Potentiels et antécédents Métra) lui est préféré.

Dans un graphe potentiel-tâches (Activity-on-Arrow, AoA), les tâches sont représentées par un arc reliant deux étapes symbolisées par deux cercles. Le premier cercle « étape de départ » symbolise le début de la tâche, le second cercle« étape de fin » marque la fin de la tâche.

Le nom de la tâche est inscrit au dessus de l’arc et sa durée en dessous.

Chaque cercle indique le numéro de l’étape, la date au plus tôt et la date au plus tard qui résultent du calcul du chemin critique.

Sur l’étape de départ, la date au plus tôt représente la date au plus tôt du début de la tâche et la date au plus tard représente la date de début au plus tard qui ne retardera pas l’ensemble du projet.

 


Sur l’événement de fin, la date au plus tôt représente la date au plus tôt de la fin de la tâche et la date au plus tard représente la date de fin au plus tard qui ne retardera pas l’ensemble du projet.

Un graphe est crée en connectant les tâches dépendantes. Par exemple, dans le graphe ci-dessous, les tâches 10-15 et 10-25 ne peuvent commencer avant que la tâche 5-10 ne soit complétée. La tâche 30-35 ne peut commencer avant que les tâches 20-30 et 25-30 ne finissent.

Une ligne pointillée est une tâche fictive, elle représente une dépendance entre deux événements.

 


Cette méthode était répandue avant l’arrivée des logiciels d’analyse de chemin critique et donc les calculs et graphes étaient établies manuellement. Par convention les étapes étaient numérotées avec un créneau de 5 afin de permettre l’ajout d’étapes sans perturber la séquence numérique.

 

Merci à Wei Square pour la traduction.

SHARE THIS PAGE
No history has been recorded.

Graphe potentiel-tâches

Retour au sommet