Kanban

Kanban est un mot japonais qui peut être traduit littéralement par panneau indicateur ou babillard. Dans les années 1950, Taiichi Ohno a développé chez Toyota un système de contrôle de la production en utilisant des cartes qui fournissent un signal visuel pour déclencher une action.

À l'origine, cela a été utilisé pour maintenir des niveaux élevés d'efficacité dans les lignes de production et pour la mise en œuvre de la production « Juste à temps » (JaT).

Au fil des années, le terme a été utilisé de différentes façons, mais il est utile de penser à une carte kanban comme étant une carte physique contenant des informations sur un produit et comment il doit être mis au point; un tableau kanban est l'endroit où les cartes kanban sont affichées en fonction de leur progression dans le processus de développement et la technique globale est appelée simplement kanban.

Au cours des dernières années, kanban a trouvé un rôle dans la gestion de projet agile, en particulier lorsque le travail est exécuté en utilisant l'approche Scrum.

Un tableau kanban montre le flux à partir de la spécification d’un produit dans le carnet de commandes, à travers le développement et les essais du produit fini. Cette approche très interactive et visuelle, couplée à la réunion de Scrum et relativement courtes périodes de temps (sprints), est un moyen plus approprié pour suivre le flux de travail que les méthodes traditionnelles telles que les diagrammes de Gantt.

 

 

The diagram above shows how a product may pass through five stages. Kanban does not specify the number of stages nor what they are called. This should be defined according to the needs of the work being done.

The actual board can be electronic or simply ‘post-it’ notes on a whiteboard.

Taiichi Ohno stated that kanban must follow strict rules in order to be effective, such as:

  1. A later stage may only withdraw items in the amounts specified (e.g. there may be a limit on how many products can be in progress at one time).
  2. Earlier stages may only pass items to later stages as specified.
  3. No items are made or moved without a kanban card.
  4. A kanban card must accompany each product at all times.
  5. Defective products are never sent to the next stage.
  6. The number of kanban cards in each stage is monitored to reveal problems and opportunities for improvement.

These rules were originally developed for scheduling products in the lean manufacturing and JIT environments. They need to be adapted for different project management contexts but the principle of clear rules still applies.

 

 

Merci à la SMaP pour la traduction.

SHARE THIS PAGE
20th September 2014Created

Kanban

Retour au sommet