Blake et Mouton

Robert Blake et Jane Mouton proposent en 1960 une grille managériale à deux dimensions :

  • Intérêt pour la population (axe vertical): indique la considération d’un leader pour les besoins et intérêts des membres du personnel;

  • Intérêt pour la production (axe horizontal) : indique la considération d’un leader pour les objectifs d’entreprise ainsi que l’efficacité et efficience.

Blake et Mouton ont identifiés 5 principaux styles de management repartis aux aux quatre coins de de la grille et au centre:

 

managerial grid

 

  • Nonchalant

  • Un leader nonchalant ne montre pas d’intérêt à développer le personnel ou le système. Il n’assume pas ses responsabilités, évite les conflits et est partisan du laisser-faire. C’est un anti-leader.

  • Paternaliste

  • Un leader paternaliste porte son intérêt sur le personnel mais pas sur la production. Il pense qu’une équipe bien gérée et épanouie atteindra les objectifs de production naturellement. Sans direction et control, ce style risque de ne pas atteindre les objectifs de production.

  • Autocratique

  • Style autoritaire et similaire à la théorie X de McGregor. Ce leader commande sans partage et sans impliquer ses subordonnés dans les décisions. Il n’a généralement pas confiance dans ses équipes et se concentre sur atteindre les objectifs, à marche forcée.

  • Démocratique

  • Style valorisant autant et fortement l’individu et les objectifs. Similaire à la théorie Y de McGregor. Ces leaders « pensent que si le personnel comprend les objectifs, le rôle de chacun et participe à l ‘élaboration des plans d’actions pour atteindre les objectifs alors les à la fois les besoins du personnel et ceux de productivité seront satisfaits. »

  • D’après Blake et Mouton c’est le meilleur style de management. D’autres modèles comme celui de Hersey et Blanchard considèrent cependant qu’un seul style de management ne convient pas à toutes les situations.

  • Collégial

  • Bien qu’apparaissant comme un compromis entre les besoins du personnel et ceux de la production, le résultat final est parfois qu’aucun des besoins n’est réellement satisfait.

 

Cette grille de management a été reprise mainte fois par d’autres modèles tels Hersey-Blanchard et Thomas-Kilmann.

Pour un manager P3, ces modèles doivent être utilisés en fonction du contexte du projet ou programme, en considérant la façon dont l’équipe se développe (exemple : Tuckman), le cycle de vie retenu et la maturité des capacités de l’organisation.

 

  1. Blake R, Mouton J (1964), The Managerial Grid, Gulf Publishing, Houston.

 

Merci à Wei Square pour la traduction.

SHARE THIS PAGE
24th July 2014Link to Italian page added

Blake et Mouton

Retour au sommet