Contrôle cybernétique

Le contrôle cybernétique est évident dans tous les aspects de la nature et de la technologie. Il se produit lorsqu'un système clos se régule à l'aide d'une boucle de rétroaction. Les exemples vont d'un corps qui se refroidit par la transpiration à une soupape de sécurité sur une machine à vapeur.

Le schéma ci-dessous montre un système simple de contrôle cybernétique de premier plan dans le contexte de la gestion P3.

 

 

Dans ce cas, l'intrant est les plans de livraison de base. L'exécution des travaux, le suivi des performances et la prise de mesures correctives font partie du processus d’exécution. L'extrant est les objectifs terminés.
Cela peut sembler un projet simple, mais lorsque les projets deviennent assez grands pour avoir besoin de répartition en paquets de travail, le système de contrôle devient secondaire, où une boucle de rétroaction est imbriquée dans un autre.

Le schéma ci-dessous montre un système de contrôle secondaire dans le cadre d'un projet au sein d'un programme. Le principe est le même pour un projet et un sous-projet ou d'un portfolio et d’un programme.

 

 

Le système montre maintenant que le gestionnaire de programme effectue un contrôle au jour le jour du programme et délègue le travail aux gestionnaires de projet. Les gestionnaires de projet effectuent un contrôle au jour le jour de leurs projets, mais des déclencheurs les incitent à transmettre les problèmes au gestionnaire de programme (qui remplit également le rôle de promoteur du projet dans cet exemple). L'alignement est causé par les évaluations indiquant que le projet a, ou prévoit, faire fi de ses tolérances.

 

Merci à la SMaP pour la traduction.

SHARE THIS PAGE
No history has been recorded.

Contrôle cybernétique

Retour au sommet