Principe Pareto

En 1906, Vilfredo Pareto a observé que 80 % des terres en Italie étaient la propriété de 20 % de la population. Le principe a été adapté à la gestion de la qualité par Joseph Juran qui a observé que 80 % des défauts dans un système proviennent de 20 % des causes.

C'est Juran qui est crédité pour avoir forgé le terme de la règle « 80-20 ». Dans la gestion P3, cela peut être appliqué comme une règle de base qui permet à l'équipe de se concentrer sur le « quelques essentiels » en termes des parties prenantes, des événements de risque ou des fournisseurs pour n'en citer que trois.

L'analyse Pareto est utilisée pour identifier la contribution que les différents composants d'un système apportent à l'ensemble du système. Elle révèle souvent que 80 % de l'effet est créé par 20 % des causes, par exemple 80 % du coût de l'atténuation des risques d'événements découle de 20 % des risques identifiés ou 80 % de la valeur est obtenue de 20 % des prestations. Dans l'analyse Pareto, une table est créée de causes et leur fréquence.

Les causes sont classées par ordre descendant et un chiffre cumulatif est créé. Les résultats sont présentés dans un diagramme Pareto, qui montre la relation entre la cause et l'effet en termes de fréquence. Cette combinaison d'un diagramme à colonnes et d’un graphique linéaire indique la mesure décroissante de chaque composant et l'effet cumulatif de tous les composants.

 

 

 

Merci à la SMaP pour la traduction.

SHARE THIS PAGE

22nd August 2014Link to Italian translation added

Principe Pareto

Retour au sommet